Les revêtements

Les revêtements

Le prélaqué, un revêtement élaboré de 15 à 200 microns.
Si fin et si fort ! Qu’il s’agisse d’un bien de consommation courante ou d’un matériau de construction, le prélaqué doit répondre à des contraintes de qualité drastiques et proposer de multiples fonctionnalités.
Les couches de revêtement successives peuvent être multiples en fonction des aspects et des performances recherchés.
Il peut y avoir jusqu’à 6 épaisseurs sur le matériau brut pour donner au métal toute sa puissance et pour révéler son esthétique.

Substrat acier ou aluminium

Le substrat assure la tenue mécanique et la résistance à la fatigue de la pièce à réaliser. Le revêtement métallique apporte la tenue à la corrosion. Le support le plus souvent utilisé est l’acier revêtu de zinc (Z) ou « revêtement galvanisé ». Le zinc protège l’acier contre la corrosion par effet barrière et surtout par sa protection cathodique. L’aluminium de par ses propriétés ne nécessite pas de revêtement métallique supplémentaire pour obtenir des performances de tenue à la corrosion.


Le traitement de surface (TS)

Il sert de base d'accrochage pour le revêtement organique et assure une liaison homogène entre le métal et la peinture. Il améliore également la tenue à la corrosion.


Le primaire

Il constitue la couche organique inhibitrice de corrosion et d’accrochage. Il permet de fixer la finition sur le support et de procurer une protection contre la corrosion. Les épaisseurs les plus courantes sont situées entre 5 µm et 30 µm.

La couche de finition

PC’est la couche visible. Elle assure principalement un rôle esthétique et de barrière. Elles apportent également des performances mécanique et physiques au revêtement.

Les épaisseurs varient de 15 µm (ex polyester) à 200 µm (ex PVC).


Film de protection pelable

Ce sont des films de protection temporaire destinés à protéger le produit jusqu’à sa mise en oeuvre sur chantier. Ils peuvent être adhésivés ou bien thermocollés.


Envers de bande

C’est la peinture qui est mise en verso de la bande. Elle est généralement moussable (pour une parfaite adhérence des mousses polyuréthanes) et collable (pour autres isolants et produits anti-condensation).

Le process du prélaquage

Le process du prélaquage Voir la vidéo

Station de mélange peinture (BECKER INDUSTRIE)
Station de mélange peinture (BECKER INDUSTRIE)