Environnement

Environnement

L’écologie prend une place prépondérante dans la construction. Les motivations sont nombreuses et se combinent : faire des économies, accroître le confort, préserver l’environnement, profiter des aides et crédits d’impôts, augmenter la valeur des constructions…
Depuis de nombreuses années, l’acier et l’aluminium prélaqués ont engagé une politique énergique et volontaire pour la protection de l’environnement dans leur processus de fabrication et la gestion des ressources naturelles. Bien que les efforts restent encore soutenus pour réduire encore leur empreinte carbone, ils sont devenus des matériaux respectueux de l’environnement, sur l’ensemble de leur cycle de vie.

Depuis de nombreuses années, l’acier et l’aluminium prélaqués ont engagé une politique énergique et volontaire pour la protection de l’environnement dans leur processus de fabrication et la gestion des ressources naturelles. Bien que les efforts restent encore soutenus pour réduire encore leur empreinte carbone, ils sont devenus des matériaux respectueux de l’environnement, sur l’ensemble de leur cycle de vie.

Maîtrise des impacts

Maîtrise des impacts Maîtrise des impacts environnementaux à tous les stades du cycle de vie des produits prélaqués.

  • Lors de la conception de nouveaux produits et procédés de production par la prise en considération des impacts sur l'environnement.
  • Par des procédés de production propres respectueux des normes les plus sévères en matière de traitement de surface et d'émission de solvants.
  • Par l'économie de matière. Avec ses caractéristiques mécaniques, le métal prélaqué autorise des structures très légères et une moindre consommation d'énergie. Les chantiers sont de ce fait plus propres et ne recourent pas à l’utilisation d’eau.

Maîtrise des impacts

  • Application des produits chimique au rouleau sans bains de rinçage donc sans effluents.
  • Procédés de dégraissage sans phosphate et traitements sans chromates.
  • Traitement des effluents par évaporation avec séparation des matières sèches.

Les Peintures

Les Peintures
  • Les peintures utilisées pour le prélaquage sont généralement à base de solvants issus du pétrole mais celles-ci peuvent également être sous forme de poudre. De récentes études devraient permettre l’emploi de mélanges de solvants bio-sourcés. Les peintures ne contiennent plus de substances CMR (Cancérigène, Mutagène et Reprotoxique) et les producteurs sont respectueux de l’environnement en proposant des solutions durables.
  • Les peintures sont maintenant exemptes de pigments à base de métaux lourds tels que les chromates et les sulfo chromates de plomb. Le Chromate de Strontium généralement contenu dans les primaires pour leur conférer des performances anti-corrosion est déjà majoritairement remplacé par des inhibiteurs non toxiques.
  • Les fabricants effectuent une veille réglementaire auprès de l’ECHA (Agence Européenne des produits chimiques) qui les informe en temps réel des substances nouvellement identifiées pour être classifiées. Cette démarche permet d’anticiper au mieux la mise au point d’alternatives techniques et économiques.